L'occupation

La Palestine, c’est-à-dire la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza sont occupés par Israël depuis 1967. Cette occupation militaire est la plus longue de l’histoire contemporaine. Elle affecte tous les aspects de la vie des Palestiniens et est illégale selon le Droit International. Elle a également permis la construction de nombreuses colonies israéliennes en Palestine. Depuis 1967, plusieurs résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU et de la commission des Droits de l’Homme ont appelé au retrait de l’armée israélienne des territoires palestiniens, sans succès.

Ça veut dire quoi, être occupé ?

file checkpoints

File au checkpoint (Cisjordanie).

A Gaza, Israël contrôle les espaces aériens et maritimes ainsi que toutes les frontières terrestres. Rien ni personne ne peut entrer ou sortir de Gaza sans l’accord d’Israël, et ce grâce aux points de contrôle militaire israéliens, appelés « checkpoints ». Cette situation d’occupation et de contrôle est appelé le « blocus de Gaza ».

En Cisjordanie, Israël maintient son contrôle militaire sur 82% des territoires palestiniens. L’armée israélienne a une présence quotidienne et les incursions militaires sont fréquentes. Les Palestiniens ne peuvent pas se déplacer librement à cause des checkpoints israéliens, du mur de séparation et des routes réservées aux colons qui divisent le territoire. Par ailleurs, ils sont soumis au droit militaire israélien et non au droit civil.

Et la politique palestinienne dans tout ça ?

Zons a b c

Cisjordanie: zones A, B et C.

L’occupation israélienne empêche une réelle politique palestinienne. En Cisjordanie par exemple, le territoire est divisé en trois zones, A, B et C depuis les accords d’Oslo.

Dans la zone C, Israël a le contrôle total. Elle représente la plus grande portion des terres de Cisjordanie (62%).

Dans la zone B, l’Autorité Palestinienne s’occupe de l’administration et l’armée israélienne de la sécurité. Cette zone comprend 20 % du territoire de Cisjordanie.

Dans la zone A, l’Autorité Palestinienne s’occupe de l’administration et également de la sécurité mais l’armée israélienne se préserve le droit d’y intervenir. Cette zone comprend 18% du territoire.

Alors que la zone C entièrement sous contrôle israélien est en seul morceau , la zone A officiellement sous l’autorité palestinienne est morcelée. Aucune vie politique n’est donc physiquement possible ni l’intérieur de la Cisjordanie, ni avec Gaza, ni avec le monde extérieur. Aucune vie économique n’est envisageable puisque tout mouvement de biens et de services est restreint. Aucune autodétermination palestinienne n’est donc possible suite à l’occupation israélienne.

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.