Les prisonniers-ères

En janvier 2016, on compte 6 900 prisonniers palestiniens dans plus de 20 prisons et centres de détention israéliens. A l’exception d’une prison, toutes sont situées en Israël. Ceci est illégal aux yeux de la IVe Convention de Genève qui stipule qu’une puissance occupante ne peut détenir des résidents du territoire occupé qu’à l’intérieur de ce territoire.

Qui sont ces prisonniers ?

Depuis 1967, plus de 800 000 Palestiniens ont été emprisonnés par les autorités israéliennes, ce qui constitue à peu près 20% de la population palestinienne. Chaque famille palestinienne a été ou est confrontée à la détention d’un de ses proches.

Quelle justice ?

Le système juridique qui s’applique aux Palestiniens dans leurs territoires est basé sur le droit militaire israélien. Le système juridique s’appliquant aux colons israéliens, vivant sur ces mêmes territoires palestiniens, est lui basé sur le droit civil israélien. La situation est donc inégale, ces deux groupes vivant sur un même territoire n’étant pas soumis aux mêmes peines pour leurs actes.

Plus de 99% des Palestiniens inculpés par la justice militaire israélienne sont condamnés. Cela s’explique par le fait que la grande majorité des condamnations résulte d’une négociation de peine, c’est-à-dire que l’accusé est encouragé à plaider coupable pour éviter une peine plus lourde, ce qui exclut tout défense.

Autre exemple d’abus dans le milieu de la justice israélienne, le Comité Israélien Contre la Torture rapporte le caractère institutionnalisé de la torture exercée par les forces de sécurité israélienne à l’encontre des prisonniers palestiniens.

Les enfants prisonniersprisoners

Selon cette justice militaire, un enfant palestinien encoure les mêmes peines qu’un adulte. Depuis 2000, plus de 8 000 enfants palestiniens ont été détenus dans les prisons israéliennes. Ils sont actuellement 450 à être emprisonnés. La plupart de ces enfants sont arrêtés pour avoir lancé des pierres et la majorité d’entre eux subissent des violences physiques lors de leur arrestation ou de leur interrogatoire.

La détention administrative

La détention administrative est une procédure permettant à l’armée israélienne de détenir une personne pour une période de 6 mois, renouvelable indéfiniment, sans accusation ni procès. Certains détenus peuvent ainsi voir leur détention administrative prolongée pendant plusieurs années. 650 Palestiniens dont 3 parlementaires sont actuellement en détention administrative.

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.