L'apartheid

Voir la Décolonis’Action sur l’Apartheid “NO ENTRANCE

En Israël et en Palestine occupée, les Palestiniens n’ont pas les mêmes droits que les Israéliens. C’est ce qu’on appelle un régime d’apartheid.

Qu’est-ce que l’apartheid ?

route bloquee

Route interdit d’accès aux Palestiniens. Hebron (Cijordanie).

Selon la Convention sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid de 1973, l’apartheid consiste en des « actes inhumains commis en vue d’instituer ou d’entretenir la domination d’un groupe racial d’êtres humains sur n’importe quel autre type racial d’êtres humains et d’opprimer systématiquement celui-ci ». Il s’agit d’un crime contre l’humanité selon le droit international.

Dans beaucoup de mémoires, ce mot rappelle le régime raciste qui a déchiré l’Afrique du Sud de 1948 à 1994. Pourtant, l’apartheid c’est aussi le système de discrimination et d’oppression mis en place par le régime israélien envers la population palestinienne. Il est important de préciser que ce ne sont donc pas des individus mais bien l’État qui discrimine et oppresse.

Les discriminations sont nombreuses, nous nous contentons de quelques exemples.

Les déplacements en Cisjordanie

road only to settlers

Route réservée aux colons israéliens (Cisjordanie).

– Le Mur érigé par les autorités israéliennes en 2002 et se trouvant en grande partie en territoires palestiniens occupés sépare les Israéliens des Palestiniens, et surtout les Palestiniens entre eux.

– Israël entrave la liberté de mouvement des Palestiniens en les soumettant quotidiennement à des centaines de contrôle via les checkpoints routiers.

– Certaines lignes de bus en Cisjordanie, territoire palestinien, sont réservées aux colons israéliens et interdites aux Palestiniens.

Deux systèmes juridiques en Cisjordanie

Il existe deux systèmes juridiques en Cisjordanie. D’un coté, les colons israéliens sont soumis au droit civil israélien et jugés dans des tribunaux civils ; de l’autre coté, les Palestiniens doivent se soumettre au droit militaire via des tribunaux militaires. Cela permet donc les détentions arbitraires, prolongées et « faciles ».

L’éducation en Israël

L’accès à plusieurs programmes d’études ou bourses de financement exige que les candidats aient fait le service militaire israélien. Or, celui-ci est obligatoire pour tout Israélien mais pas pour les Palestiniens vivant en Israël. Ce type de discrimination subtile a donc clairement pour cible l’ethnie palestinienne. Par ailleurs, une « attestation d’intégrité » délivrée par la police est exigée par l’université hébraïque pour tout visiteur palestinien sur son campus.

La loi du retour

Tous les citoyens Juifs du monde peuvent obtenir la nationalité israélienne et venir s’installer en ces terres. Par contre, Israël s’obstine à refuser le droit au retour des réfugiés Palestiniens ayant dû fuir leurs maisons en 1948 et après.


Voir la Décolonis’Action sur l’Apartheid “NO ENTRANCE

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.