La colonisation

Voir la Décolonis’Action sur la colonisation “ROOF KNOCKING

Les colonies israéliennes sont des villes ou villages construits sur des terres reconnues palestiniennes mais constitués uniquement d’habitants israéliens.

Ces terres sont confisquées aux Palestiniens par Israël qui s’en autoproclament propriétaires. Ce vol de territoire appelé colonisation, initié en 1967 par Israël, découle d’une volonté politique du gouvernement et pas uniquement de la volonté de quelques individus.

La colonisation est reconnue illégale au regard du droit international et est condamnée par la communauté internationale. Pourtant, elle perdure en toute impunité alors qu’elle constitue un des principaux obstacles au processus de paix.

Qui habite dans les colonies israéliennes ?

49266031_west_bank_4641

Colonies israéliennes en Cisjordanie.

Il y a actuellement plus de 400 000 colons israéliens en Cisjordanie et 200 000 à Jérusalem-Est (partie palestinienne de Jérusalem). Il existe deux types de personnes vivant dans les colonies. D’une part, les colons idéologiques qui partagent l’ambition impérialiste du « Grand Israël » visant à annexer toute la Palestine. D’autre part, des colons économiques qui s’installent dans les colonies pour bénéficier des avantages financiers octroyés par le gouvernement israélien.

Est-ce encouragé par l’État israélien ?

Ces avantages financiers prouvent que la colonisation est un véritable objectif poursuivi par l’état Israélien, ce qui rend toute négociation de paix impossible tant qu’elle perdure. En effet, même pendant les accords d’Oslo signés par Israël en 1993 et prévoyant enfin la création d’un Etat Palestinien indépendant, Israël n’a jamais arrêté de coloniser les terres palestiniennes. Qui plus est, le morcellement du territoire résultant de la colonisation détruit peu à peu toute possibilité de création d’un Etat Palestinien autonome, sur un territoire déterminé. Pour preuves, en 2015, 1800 constructions de colonies ont débuté et, en janvier 2016, le gouvernement a annoncé 153 projets de nouveaux logements de colonies israéliennes en terre palestinienne.

En quoi la colonisation est-elle scandaleuse ?

house demolition

Destructions de maisons palestiniennes.

Tout d’abord, car le droit international interdit formellement à un Etat d’envoyer des citoyens, donc des civils, vivre sur un territoire occupé aux suites d’une guerre. Mais au-delà de cette interdiction du droit international et du vol de territoire que représente la colonisation, les colonies sont reliées entre elles par des réseaux routiers strictement réservés aux colons et interdits au peuple palestinien. La colonisation nécessite en permanence la destructions de foyers palestiniens. En plus d’une mesure d’apartheid, cela divise la Cisjordanie en 200 îlots, empêchant donc la création d’un Etat unifié. La colonisation représente également un vol de ressources naturelles dont le plus grave est le vol d’eau. A savoir qu’un colon israélien consomme 6 fois plus d’eau qu’un citoyen palestinien, et que les colonies s’installent presque systématiquement sur des points stratégiques par rapport aux nappes phréatiques.

En résumé, la colonisation israélienne illégale et condamnée empêche la création de deux Etats indépendants, empêche les processus de paix d’aboutir et viole quotidiennement les droits humains du peuple palestinien. Pourtant, elle s’étend de jour en jour en toute impunité.


Voir la Décolonis’Action sur la colonisation “ROOF KNOCKING

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.