Gaza

Gaza est une bande de terre située le long de la côte méditerranéenne, de plus ou moins 60km de long et 9km de large, entre l’Egypte et Israël. Elle est occupée par 1.8 million d’habitants. Gaza fait partie des territoires palestiniens avec la Cisjordanie et Jérusalem Est. Ces territoires sont sous état d’occupation et Gaza a la particularité d’être également sous blocus.

Qu’est-ce que le blocus de Gaza ?

gaza ok 1 Depuis la victoire électorale du Hamas en 2006, les autorités israéliennes ont imposé un blocus à Gaza. Concrètement, cela consiste en une coupure avec le reste du monde ainsi qu’un contrôle total des voies aériennes, maritimes et terrestres de Gaza, donc de tout ce qui y rentre et tout ce qui y sort.

Ce blocus a de graves conséquences humanitaires, sociales et économiques, de par le confinement, les restrictions et la stagnation de l’économie qu’il induit. Entre autres choses, 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté et le PIB de Gaza a diminué de 50%. Les Gazaouis (habitants de Gaza) sont privés de leur liberté de mouvement et l’accès à des services humanitaires venus de l’extérieur est devenu extrêmement compliqué. Qui plus est, Israël ne respecte pas la quatrième convention de Genève. En tant que pouvoir occupant, l’état israélien a en effet l’obligation d’assurer l’approvisionnement de la population en vivres et soins de santé, ce qu’il ne fait pas. Au lieu de répondre à ses obligations, Israël maintient le blocus et multiplie ses offensives militaires.

Les offensives militaires à Gaza

gaza frappe chirurgicaleEn effet, des roquettes sont régulièrement lancées vers Israël par le Hamas mais aussi d’autres groupes qui luttent de manière ‘armée’ contre l’occupation. Les roquettes lancéesavant l’opération Plomb durci venaient après l’assassinat par Israël d’un dirigeant du Hamas et l’assassinat de plusieurs militants palestiniens. L’offensive Bordure Protectrice a aussi commencé suite à des lancements de roquettes de Gaza qui étaient elle-même une réaction à l’opération Gardien de nos frères menée par l’armée israélienne en Cisjordanie pour retrouver trois israéliens disparus. De manière plus générale, on constate qu’il y a toujours une disproportion des forces employées et un déséquilibre au niveau morts de deux parties. En effet, ces roquettes ne sont pas comparables aux offensives militaires israéliennes. Les relations entre un état occupant et, une population occupée et isolée explique beaucoup.

Inégalité énergiesAu blocus de Gaza s’ajoutent donc les morts, les blessés, les infrastructures publiques détruites et l’agriculture anéantie par les trois opérations militaires menées par l’armée israélienne en 2008-2009, 2012 et 2014. D’après les Nations Unies, la dernière opération aurait coûté la vie à près de 2251 Palestiniens (1483 civils dont 521 enfants et 283 femmes). Israël a connu de son côté 73 pertes humaines dont 6 civils. En lien avec ces offensives, plusieurs rapports officiels démontrent les violations du droit international commises par l’armée israélienne mais aussi par des groupes armés palestiniens1. La population à Gaza est donc la première victime des violations quotidiennes du droit international.

Sources :
http://www.worldbank.org/content/dam/Worldbank/document/MNA/Factsheet_Gaza_ENG.pdf
http://www.association-belgo-palestinienne.be/web/wp-content/uploads/2015/07/fiche-politique_Gaza.pdf
http://www.ochaopt.org/content.aspx?id=1010361

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.